Est-ce facile de prévoir à l'avance une canicule?

 

Les épisodes de canicule, on les prévoit donc de manière technique avec les prévisions issues des modèles météo classiques, c'est-à-dire les prévisions qui sont issues de ces simulations qui intègrent toutes les données d'observations qui tournent dans les supercalculateurs, et qui nous prévoient l'état futur de l'atmosphère dans les prochains jours, en général à un horizon de dix à quinze jours.Et en fait, avec ces modèles qui sont les mêmes qu'on utilise pour prévoir les tempêtes, les autres phénomènes météo, en fait on guette les situations dans lesquelles un anticyclone venu souvent de latitudes plus basses, de racines subtropicales, se répand jusqu'à notre pays, en Europe de l'Ouest et de manière durable pour avoir une canicule.C'est-à-dire qu'on voit arriver sur ces modèles météo une situation anticyclonique avec de l'air très chaud qui remonte des pays du sud. Et cette situation, les modèles simulent un blocage c'est-à-dire une persistance en fait de la situation météorologique.Et ça c'est quelque chose qu'on arrive à voir souvent cinq à sept jours avant que le phénomène se produise, ce qui est à peu près l'horizon à partir duquel on est capable de dire qu'il y a au moins un pic de chaleur qui est attendu sur le pays, et peut-être s'il est durable une canicule même s'il est difficile de le savoir dès le début. Voilà après, jour après jour, en reconsultant ces mêmes modèles météorologiques, on voit si cette situation anticyclonique se confirme comme étant durable, pendant combien de temps et on est capable d'en dire davantage sur la durée estimée du phénomène.

 

 Article rédigé par Romain DENIS                                                                                                                               Publié le 13/07/2018 à 22h50

© Credit photo journal l'Alsace
© Credit photo journal l'Alsace